[CRITIQUE] ‘Histoire Politique de l’Islam’

Sîra novatrice et révolutionnaire à plus d’un titre, « Histoire Politique de l’Islam » s’intéresse à un aspect souvent peu abordé des biographes classiques et traditionalistes du Prophète ﷺ : la stratégie et le modèle socio-politique établis par la Révélation. Car, comme nous le rappelle l’auteur, « Muhammad ﷺ a fondé une civilisation dont les deux piliers sont la civilité – un certain nombre d’enseignements, de principes, règles morales et règles de vie qui sont censés caractériser les vrais croyants – et la Cité, qui représente quant à elle un modèle de société et de gouvernance conforme aux exigences de l’Islam. »

La première partie de l’ouvrage nous plonge d’abord dans le contexte historique dans lequel la Révélation apparut, ce que l’auteur nomme la « civilisation coranique ». Il nous propulse ainsi au coeur de l’Arabie pré-islamique et nous y fait voyager, à travers ses connaissances transversales, entre rappel des origines abrahamiques, références bibliques à la mission de Muhammad ﷺ, notamment via les Nazaréens ou hanifs d’Arabie, et analyse de l’ingénieux système politique de Quraysh fondé par Qusayy ibn Kilâb… Autant d’éléments qui ont formé l’environnement dans lequel le Prophète ﷺ a vu le jour et jusqu’ici peu mis en valeur alors que leur importance est primordiale dans la compréhension de la mission prophétique et de ses développements ultérieurs. Cette introduction, qui s’arrête longuement sur la vie d’Ibrahim et d’Isma’il, et notamment la fondation de la Ka’ba, nous permet ainsi de comprendre la nature profonde et l’ancrage historique et géographique du monothéisme auquel le Messager d’Allah ﷺ vint redonner vie.

Viennent ensuite, donc, les débuts de la Révélation, les premières expériences de prédication et d’appel au monothéisme absolu incarné par l’islâm, ainsi que, naturellement, les premières réactions des élites mecquoises, au mieux perplexes, au pire moqueuses et insultantes voire violentes… C’est dans ce contexte des plus rudes que naît la « civilité coranique », titre de la seconde partie du livre : un ensemble de vertus que le Qur’ân vient enseigner aux premiers musulmans pour former en eux une véritable vision du monde à même de renverser l’ordre établi, injuste et païen, à commencer par le fameux sabr – patience et contrôle de soi. La Révélation façonne savamment les valeurs profondes de la communauté islamique : combativité, sentiment de supériorité, solidarité interne et unité, d’un côté; collégialité, partage et tolérance, de l’autre. L’auteur nous décrit ainsi avec brio cette éducation spirituelle, idéologique et mentale qui vise à forger les personnalités des musulmans, transformer leurs êtres au plus profond d’eux-mêmes et leur permettre de supporter les événements à suivre…

Car cette phase indispensable de formation des âmes n’est que la première étape d’une stratégie qui en compte six, un ensemble de principes stratégiques universels dictés par la Révélation et que l’auteur décrit comme la « stratégie coranique ». Il s’agit ensuite de capter alliés et partisans pour fonder un modèle socio-politique concurrent de Quraysh, à sa périphérie. Ce sera la hijra vers Médine, où les musulmans sont accueillis par les nouveaux convertis locaux et où la « civilité coranique » trouve sa traduction concrète : la « Cité coranique ». L’auteur passe en revue les éléments fondateurs de cet événement majeur qui marque la naissance de la civilisation islamique, notamment à travers les serments d’Aqaba et surtout le traité de Médine, véritable constitution avant l’heure qui couche sur papier l’organisation politique de la communauté musulmane autant que ses relations avec les autres communautés, notamment juives. Fondement du modèle politique islamique, cette expérience médinoise marquera le prototype de la Cité musulmane par excellence…

Après un bref mais passionnant détour par la politique économique du Prophète ﷺ, fondée sur le système de la muzara’a – exploitation collective de jardins arboricoles – qui vise à former des guerriers-cultivateurs, l’auteur nous emmène enfin jusqu’à la veille de la bataille de Badr, alors que l’équilibre des forces est sur le point de se renverser dans le Hijaz…

En bref, un travail gigantesque et inédit en langue française, et un ouvrage passionnant et indispensable pour quiconque aspire à une renaissance civilisationnelle de l’islâm !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *