Le coup d’éclat de Muhammad Ali

Le 28 avril 1967, dans une célèbre bravade dont lui seul avait le secret, Muhammad Ali refusait symboliquement la conscription & l’incorporation au sein de l’armée américaine.

Il avait auparavant exprimé les raisons de son refus de participer à la guerre du Vietnam : ‘Cette guerre est contre les enseignements du Qur’ân. Nous ne sommes pas censés participer à des guerres à moins qu’elles ne soient déclarées par Allâh & Son Messager ﷺ‬. Nous ne participons pas aux guerres chrétiennes ou aux guerres de quelque incroyant que ce soit. (…) Je n’ai pas de problème avec les Vietcongs, aucun vietcong ne m’a jamais traité de sale nègre (…) Pourquoi devrais-je mettre un uniforme & partir à des milliers de kilomètres de chez moi pour lancer des bombes & des balles au Vietnam alors qu’à Louisville, les Noirs sont traités comme des chiens & se voient dénier leurs droits humains les plus basiques ?’

Dans la foulée, Muhammad Ali se voyait retirer son titre de champion du monde, sa licence de boxe & son passeport, et il ne pourrait remonter sur un ring que près de quatre ans plus tard…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *